LE MENEAU NOUVEAU EST ARRIVE

Publié le par Pierre Meneau

On l'avait presque oublié. Voilà le grand Marc de retour au mieux de sa forme.

Insubmersible! Il est tel le phénix, qui, s'il meurt un soir, le matin voit sa renaissance.
On l'avait cru perclus de dettes, enterré, oublié qu'il fut, un an durant, par le Michelin. Le voilà qui renaît de plus belle. Marc Meneau a vendu le golf d'Aillant sur Tholon, qui pesait sur sa gestion. Il s'est recentré sur son domaine du village de Saint-Père, au pied de la colline de Vézelay, sa grande table, l'Espérance, son Moulin et son pré des Marguerites, son bistrot Entre-Vignes.

Sa cuisine poétique, baroque, grande bourgeoise, mais légère et épurée, n'a jamais été aussi bonne aussi juste, aussi vive. Ce quasiautodidacte, formé par André guillot, le maître du vieux marly, collectionneur de grimoires, émule d'Edouard Nignon, ne cesse de recréer le goût de son temps à partir des produits et des saveurs de l'époque.

Sa tête de porc en roulade panée est une merveille du genre rustico-raffiné et son épaule d'agneau avec son cresson poivré et pimenté une leçon de choses. Amoureux des légumes et des salades, il les fait redécouvrir avec un allant neuf. Ecolo un brin anar, amateur d'iode, il est aussi à l'aise dans l'exercice des huîtres en gelée ( avec une crème de camembert) que tièdes ( avec un bouillon d'échalotes). Sa volaille Mieral au Foie Gras en demi-deuil son infusion de pissenlit crémé à l'oeuf de poule, sa "tièdeur" d'artichauts à la laitance et aux écrevisses ou , encore ses merveilleux desserts gourmands ( coupe Marie-Antoinette avec mousse de lait, fruits et gelée d'hibiscus, créée pour Sofia Coppola, mille-feuille craquant à la vanille, tarte aux pommes beurées) donnent envie de prendre une pension chez lui.

Un week-end au pied de la colline qui abrita Jules Roy, Max-Pol Fouchet, Romain Rolland, Georges Bataille ou Christian Zervos est comme une halte dans la promenade d'un gourmet moderne, un espace clos dans un temps bé,i par des dieux de l'esprit.

Le service ordonné par la douce Françoise née Plaisir, les meilleurs bourgognes conseillés par un sommelier au fait de son sujet, les menus dont les prix - eh oui!- ont baissé depuis deux ans, plus des chambres douces, coquettes, raffinées: voilà ce qui se propose chez le Meneau nouveau. Que du bonheur::


article du magazine "Le Point" par Gilles Pudlowski
Mercredi 30 Avril 2008

Commenter cet article

Marc Murcia 04/08/2008 19:44

Merci Marc Meneau d'avoir rendu possible ce moment un peu hors du temps dans cette si belle Espérance ! C'était exceptionnel !

Pierre Meneau 13/08/2008 13:14


Merci pour votre visite et votre gentillesse.
Au plaisir de vous revoir a l'Esperance tres bientot


Nicole de Merteuil 01/06/2008 09:30

Bonjour Marc, Bonjour Françoise,Un petit coucou de Chablis. J'espère pour vous et pour nous tous que votre saison a bien commencé. Vous êtes cités sur le blog des Dames de Pierres "www.ilovechablis.com"...Les Dames souhaiteraient mettre en place un lien réciproque...Gérard Delorme a remis à jour son article "Un tour de table des bonnes adresses de l'Yonne". Nous entrons dans l'ère du Verseau...Les Dames de Pierres sont déterminées à ouvrir toutes les portes de notre joli département pour accueillir "Le Burgondophile"...Vous êtes une des locomotives, Vins de Chablis, Marc Menneau, Basilique de Vézelay, AJA et Guédelon.Notre succès dépend du vôtre. Il est important que nous nous soutenions tous dans la communication du département de l'Yonne à travers la France, l'Europe et le monde entier.Les Dames de Pierres s'engagent à être les Ambassadrices de l'Yonne"...Je vous attendrai à Chablis pour une petite visite. Les Dames de Pierres se réuniront pour leur premier déjeuner le 18 Juin 2008.Françoise vous êtes invitée.Nous allons mettre en place la rubrique "LES OEUFS EN MEURETTE à la façon de...et bien sûr Marc, ce serait un honneur de pouvoir diffuser votre recette en première sur notre blog."Il était une fois, un pays appelé l'Yonne. Sa capitale était 'IloveChablis.com".Bon succès pour un nouveau départ...pour nous tous!Chablisiennement vôtre!...Nicole de MerteuilPrésidente du Cercle des Dames de Pierres